Estelle Savini, funambule entre passé et présent

L’artiste Estelle Savini s’est lancée dans le photomontage il y a de cela presque deux ans. Un mélange d’ancien et de contemporain, elle rend hommage aux univers qui la touchent.
Par @mercibandit et @newschoolvintageshop

Où puises-tu ton inspiration?

L’ère victorienne m’inspire beaucoup, et l’amour pour cet imaginaire m’a donné de plus en plus envie d’approfondir sur cette période. L’univers du cirque est aussi une référence très importante à mes yeux, son côté irréel, magique… J’aime le fait que cet univers soit énormément guidé par l’aspect vestimentaire. En regardant les costumes du cirque nous sommes automatiquement transportés à un imaginaire fantastique.

Les artistes classiques sont aussi une claire référence dans ton oeuvre… quels sont tes préférés?

Caravaggio est peut être mon peintre de prédilection, mais il y a aussi Fragonard et bien sûr William Waterhouse, un artiste romantique que j’adore.

Et au niveau des références contemporaines?

Je suis une inconditionnelle des artistes Pierre et Gilles, j’aime énormément la surcharge visuelle dans leur travail, qui est aussi à cheval entre la peinture et la photographie.

Il y a aussi des films que m’inspirent beaucoup, comme “Marie Antoinette” de Sofia Coppola (2006), “L’amant” de Jean Jacques Annaud (1992), d’après le livre de Marguerite Duras… Et mon film le plus adoré: “Lolita” de Adrian Lyne avec Jeremy Irons dans le rôle principal (1997).

fallcolormarypop-1

Pourquoi allier le moderne et l’ancien dans tes oeuvres?

J’aime la duplicité. Mes parents sont artistes et sont très différents entre eux,  j’ai toujours gardé ça en moi. J’aime aussi créer des spectacles contradictoires comme “Marie Antoinette a Bagdad” pour remettre des personnages historiques dans des contextes qu’ils n’auraient jamais pu vivre. Quand je me suis mise au photomontage, j’ai pris gout à utiliser de belles choses que font les gens, que ce soit une photographie ou un tableau et à essayer de créer ma version. Je veux montrer à ces artistes ce que je perçois de leur travail. Si grâce à mon interprétation de leur art je peux les faire voyager, rêver, alors je suis heureuse.

Comment vois-tu évoluer ton oeuvre dans le futur?

J’ai trés envie de continuer comme ça, d’approfondir dans ce style, mais aussi dans le futur j’aimerais passer dans le volume et attaquer le monde de la sculpture.

Quelle est ta pièce vintage fétiche?

Une paire de lunettes de soleil Sting des année 80, avec la monture dorée et des détails en écaille.

Vous pouvez trouver le travail d’Estelle Savini sur son site ou sur Instagram .

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest